accueil

performances de « La Fille du Marécage »

À l’automne, la résidence du « Costume sur-mesure en végétation » a été de nouveau mise en valeur par une performance. Céline FAYRET avait imaginé un « entre sort ».

Présentée cette fois telle une bête de foire, capturée par les comédiens Walter Dumeige et Julien Lambert.

Cachée au fond de la serre d’exposition, la Fille du Marécage émettait des cris apeurés, des hululements affolants, telle une bête prise au piège. Les « montreurs » faisaient entrer le public par petits groupes dans l’isoloir où elle était ; puis levaient le voile sur la bête, attachée dans une cage, apparemment affolée. Les « charlatans » invitaient les spectateurs à manger les fruits et les fleurs qui la coiffaient. La Fille du Marécage hurlait parfois, et l’un des tortionnaires, homme saoul et brutal, la malmenait afin qu’elle se taise et ne fasse pas fuir les spectateurs. A trois reprises, les spectateurs ont pu comprendre la provenance de ces cris d’effrois et prendre pitié de la pauvre fille. Enfin, après la troisième représentation, le « gentil » charlatan prend pitié de la jeune femme. Il détache la Fille du Marécage et s’enfuit avec elle, en la cachant de son bourreau.

Contact | Plan du site | Mentions Légales |  RSS 2.0