accueil

Un costume-sur-mesure en végétation

Réalisation d’expériences de végétalisation verticales et sur tissus – performances de la Fille des Marécages

Au cours du festival de printemps, Céline FAYRET exposait les parties de tissu qui allaient confectionner la robe, avec la végétation au commencement de son enracinement. Un mannequin, présenté au milieu d’un petit marais réalisé dans l’entrée de la 3ème serre, offrait au spectateur les fragments de ce qui allait devenir le costume. Une première version du « Costume sur-mesure en végétation » était destinée à être portée à l’occasion du festival d’été ; en particulier lors de la Performance du « Réveil de la fille du Marécage », après quelques ratés, la végétation ayant fini par s’enraciner sur ledit tissu. L’éveil a été filmé dans le jardin adjacent de la petite serre, dans la salle de bain d’une cabane construite à l’occasion de la troisième résidence/performance « un week-end d’été ordinaire pour Poison Ivy », prévu pour le festival d’Automne. La scène du « Réveil de la fille du Marécage » a d’abord été filmée dans un marais de lierre, puis intégrée aux scènes filmées d’« Un week-end sportif », où le spectateur pouvait alors « mixer » les scènes. Lorsque le film a été lancé sur les écrans est intervenu la deuxième partie du Réveil : une déambulation improvisée de la Fille du Marécage sur tout le site des Esserres, partant des champs, accompagnée des vocalises de Jean Detrémont. Telle une Morte-vivante sortant de son marais, la Fille du Marécage errait, à moitié nue, l’oeil curieux et hagard, frôlant les corps étonnés des festivaliers. Après une promenade sur la quasi-totalité du festival, poursuivie par les caméras d’« Un Week-end sportif », la Fille du Marécage se sauve par le potager, vers les habitations.

Contact | Plan du site | Mentions Légales |  RSS 2.0